A toi qui pleure quelque part...

Publié le par Paloma

La Prière des Larmes 

Auteur : Jean-Eudes Sampré

 

 


A toi qui pleure quelque part .

 

 

Doucement, elles apparaissent sur le bord de tes cils,


Glissent et s'évanouissent autour de ta paupière.


Elles roulent, perles de nacre, sur ton visage, telle des îles,


Perdues et isolées exhumant tourments et misères.

 

 

Elles libèrent ton coeur,


Tourmenté et torturé.


Elles apaisent ton coeur,


Attristé et apeuré.

 

 

N'ai pas honte de ce don,


Fait à ton coeur.


Il se libère, et s'invite à l'abandon.


Laisse le déverser sa peine et ses rancoeurs.

 

Humble comme une goutte de rosée matinale,


Simple comme une goutte de pluie.


Transparente et riche comme un cristal.


Elle apaise, réconforte, et rafraîchit.

 

 

Infime parcelle de vie,


Insignifiante et vaine.


Elle redonne après la peine, l'envie,


De repartir et d'affronter la haine.

 

 

Larme d'un enfant torturé par la maladie et la faim.


Larme d'une mère devant ces cris de détresse et d'horreur.


Larme d'un père devant des murs de haine et de dédain.


Larme de tant d'hommes affamés dans leur corps,


et leur coeur.

 

 

Larme d'une tendresse retrouvée,


Larme d'un sourire échangé.


Larme d'un coeur découvert, et aimé.


Larme de se savoir aimé pour ce que l'on est.

 

 

Que d'espoirs et de tourments tu portes en tes flancs,


Larme, diamant de tendresse, et de détresse.


Tu réconfortes tous ces coeurs torturés par la dureté des ans,


Leur permets de se rafraîchir, d'espérer à demain


et à ses tendresses.

 

 

 

Publié dans Prières

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

timilo 13/02/2016 06:30

Le temps de relire ce poème....
Bon et doux Samedi Paloma
Bisous
timilo

timilo 12/02/2016 07:09

Joli poème plutôt prière...
Les larmes ne sont que la résultante d'un trouble émotionnel
Bon et doux weekend Paloma
Bisous
timilo

damien+verhee 28/05/2009 22:41

C'est dingue ce que l'on peut souffrir lorsque l'amour s'en va, et à quel point on ne se méfie pas de cela quand on est encore avec l'autre. Impossible de penser à cette horreur : la vie sans l'autre, qui parraît impossible, impensable, et pourtant.....Bonne soirée Paloma

Paloma 29/05/2009 08:54


Oui quand tout est beau on ne pense pas que ça puisse finir un  jour !
Bonne journée Damien