De la joie et de la tristesse - Khalil Gibran

Publié le par Paloma

 



Une femme dit alors:
"Parle-nous de la Joie et de la Tristesse."
Il répondit:
Votre joie est votre tristesse sans masque.
Et le même puits d'où jaillit votre rire a souvent été rempli de vos larmes.
Comment en serait-il autrement ?
Plus profonde est l'entaille découpée en vous par votre tristesse, plus grande est la joie que vous pouvez abriter.
La coupe qui contient votre vin n'est-elle pas celle que le potier flambait dans son four ?
Le luth qui console votre esprit n'est-il pas du même bois que celui creusé par les couteaux ?
Lorsque vous êtes joyeux, sondez votre coeur, et vous découvrirez que ce qui vous donne de la joie n'est autre que ce qui causait votre tristesse.
Lorsque vous êtes triste, examinez de nouveau votre coeur. Vous verrez qu'en vérité vous pleurez sur ce qui fit vos délices.

Certains parmi vous disent: "La joie est plus grande que la tristesse", et d'autres disent: "Non, c'est la tristesse qui est la plus grande."
Moi je vous dit qu'elles sont inséparables.
Elles viennent ensemble, et si l'une est assise avec vous, à votre table, rappelez-vous que l'autre est endormie sur votre lit.

En vérité, vous êtes suspendus, telle une balance, entre votre tristesse et votre joie.
Il vous faut être vides pour rester immobiles et en équilibre.
Lorsque le gardien du trésor vous soulève pour peser son or et son argent dans les plateaux, votre joie et votre tristesse s'élèvent ou retombent.

 
Khalil Gibran



Publié dans Pensées égarées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flipperine 15/01/2015 16:10

la joie comme la tristesse nous envahit et on préfère tout de même être dans la joie

Timilo 15/01/2015 05:25

Je relis....
Douce journée PALOMA
Bisous
timilo

HASSAN CHARAF 14/01/2015 22:01

Magnifique.....................j aime te lire

Paloma 14/01/2015 22:05

Merci Hassan !
Douce soirée...

Joseph AMOROS 14/01/2015 21:43

Grande sagesse de ce poète et peintre philosophe !
Il nous faut en effet ouvrir notre esprit pour aérer notre âme !

Ghislaine

M. Aurangé 14/01/2015 06:51

Bonjour Paloma,

Quel magnifique poème ! Je ne connaissais pas. Il contient tellement de vérités. Merci pour ce partage !

Bonne journée Paloma, Bisous

timilo 14/01/2015 05:48

Je connaissais ce poème , mais j'ai aimé le relire
Douce journée PALOMA
Bisous
timilo

Nanou 20/09/2009 11:06

Nous avons été inspirées pratiquement en même temps par Khalil ! Magnifique, lui et moi sommes en osmose totale !bisous *****

Paloma 20/09/2009 11:13


Je l'ai découvert récemment et j'aime beaucoup... de beaux écrits très réalistes que j'ai eu envie de partager sur Overblog...
Bon dimanche Nanaou !
Bisous étoilés


Nok 19/09/2009 02:12

Quand ton souffle bat la campagne,Solitude je t'accompagne,A ton école buissonnière.Mes pas se lovent dans tes pas,Et le chemin parfois s'en va,Libérer l'Ame prisonnière.Tu m'emmenes d'un pas de maitre,Au fond des abimes de l'etre,Ou le silence voile les manques.Et mon Ame enfin libérée,S'en va cueillir une pensée,Et l'offre à ce coeur qui me manque...Coucou Paloma,J'aime aussi beaucoup Khalil GIBRAN. Il a écrit de bien belles choses.Bises étoilées! 

Paloma 19/09/2009 08:57


Bonjour Nok,
Merci pour ce petit poème matinal... très matinal... plutôt nocturne... insomnie ?
Belle réflexion de Khalil Gibran dans ce texte, en effet.
Bon week-end !
Bises étoilées


lena 19/09/2009 01:06

j'aime beaucoup ce poème; je ne connaissais pas. c'est beau

Paloma 19/09/2009 08:50


Bonjour Léna !
J'aime aussi, il est plein de vérités...
Bon week-end !
Amitiés