Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'amour solitaire

Publié le par Paloma


 

 

 

 

 


Pour m'avoir séduite un jour,


Pour avoir frémi sous ton corps,


Je t'ai sublimé mon amour


Et je te sublime encore.


Mes pensées n'étaient que pour toi


Et le sont restées toujours.


Je t'ai tout donné


Mais je n'ai rien reçu.


Mon amour est solitaire.


Il me reste le vide de ton absence,


Mes pensées pour toi qui se perdent,


Un amour à sens unique


Qui me revient comme un boomerang...


L'espoir et le désespoir fusionnent


Pour me déchirer le coeur.

 

 





Ecrit le 11/01/2009

Publié dans Archives de mon coeur

Partager cet article

Repost 0

Mon évidence

Publié le par Paloma



 

 

 

 


Depuis quelque temps

 
ma vie se déroule à l'envers.

 
Evénements heureux et malheureux,

 
arrivés dans le désordre,

 
contraires à la logique du déroulement

 
des choses de la vie et de l'amour.

 
Et puis mes rêves se sont brisés,


et mon amour reste inachevé.


Dans le puzzle de ma vie,


je me sens pourtant être l'évidence


face à celui que j'aime.


Et je veux être purement


et simplement ce que je suis,


et que ma vie reprenne son endroit


et le sens que mon amour aspire.

 

 





Ecrit le 31/01/2009

Publié dans Archives de mon coeur

Partager cet article

Repost 0

Plus rien

Publié le par Paloma



 

 

 


Le désespoir me rattrape.

 
Il est lourd à porter, si dur à combattre

 
malgré la force que je déploie.

 
Il me chuchote sournoisement

 
que je n'ai plus rien à attendre.

 
Il me montre odieusement


que je n'ai plus d'amour,


que personne ne m'espère,


que je dois m'effacer...


m'effacer d'une vie qui n'a pas commencé.


Tout m'échappe.


Je n'ai plus de repère.


Je ne suis plus rien.


Le flou de ma vie est une inertie à demain.


Je suis aspirée dans le néant de ma propre désillusion.

 

 





Ecrit  le 09/03/2009

Publié dans Archives de mon coeur

Partager cet article

Repost 0

Mon espoir

Publié le par Paloma



 

 

 


Quand la force de nos sentiments


prend le contrôle de notre vie,


on n'en est plus le maître.


L'attente que notre désir le plus cher


nous rejoigne est une évidence.


La vie nous retient en suspension


dans un temps devenu irréel.


Seule une obsession nous maintient en vie,


une obsession qui s'appelle ESPOIR,


oui, c'est ça, l'espoir fait vivre...


Et je vis, j'attends et j'espère,


et l'attente est mon seul espoir


entre tes mots et tes points de suspensions.


Tu es mon espoir contre toute attente.

 

 

 





Ecrit le 02/02/2009

Publié dans Archives de mon coeur

Partager cet article

Repost 0

La lumière que je t'envoie

Publié le par Paloma



 

 

 


Mon amour pour toi me désarme.

 
Je n'ai jamais rien senti de tel,

 
rien de si fort, rien de si profond.

 
Malgré ton absence, la distance

 
et tout ce temps perdu,

 
je sens tes vibrations venir à moi.


Tout me ramène à toi.


Je t'attendrai encore et encore.


Je n'attends personne d'autre que toi.


Il y a juste un pont entre nous


et il suffit de le traverser.


Je n'ai pas peur de faire ces pas


sur le fil qui nous relie.


Laisse tes craintes et tes doutes,


vois la lumière que je t'envoie


pour éclairer ton chemin,


et rejoins-moi...

 

 





Ecrit le 22/01/2009

Publié dans Archives de mon coeur

Partager cet article

Repost 0

Participation au jeu poétique de Déborah le 19/05/2009

Publié le par Paloma

 

La consigne était :


Composer un poème dont les rimes se terminent par les mots d'un poème de

Verlaine :


des sanglots longs, des violons, de l'automne, blesse mon coeur, monotone.


Ca se passait chez Déborah  : link

 

 




 

 



Chagrin d'automne



Mes nuits sans étoile me tirent des sanglots longs.


Je me laisse bercer par le son des violons


Pour oublier que ma vie est comme le reflet de l'automne.


Tout ce qui blesse mon coeur


Me souffle une chanson d'une langueur,


d'une tristesse et d'un rythme si monotone...

 

 

 



Publié dans Jeux de blogueurs

Partager cet article

Repost 0

Te faire vivre dans mon souvenir

Publié le par Paloma



 

 


Ce soir, je suis à la fois triste


et un peu euphorique, mélancolique


Mon coeur est rempli d'amour


et je ne peux plus exprimer mes sentiments


autrement que par des mots


Des mots qui débordent de moi


Des mots que j'aligne sur des feuilles


Des mots d'amour et de souffrance


Des mots qui s'échappent de ma solitude


pour se perdre au vent


Des mots parce que j'ai trop aimé


Des mots parce que j'aime toujours


Des mots parce que j'aime pour rien


J'ai dans le coeur de l'amour en fusion


qui veut s'exprimer autrement que par des mots


Mais il ne me reste qu'eux et ma feuille


pour te faire vivre encore dans mon souvenir 

 

 




Ecrit le 27/05/2009

Publié dans Archives de mon coeur

Partager cet article

Repost 0

Je te vis

Publié le par Paloma



 

 



Avant le matin

 
Dans ma nuit froide


Je t'aurai croisé encore


Au bord de mes étoiles


Je suis éveillée


Mais je rêve de mes rêves


Que je sois ici


Ou dans un autre monde


Fantôme de ma nuit


Je te pressens


Absence de ma vie


Je te sens et je te vis


Comme l'éther d'un amour


Dans l'effervescence de mon coeur

 

 




Ecrit le 27/05/2009

Publié dans Archives de mon coeur

Partager cet article

Repost 0

Dans nos yeux

Publié le par Paloma


 

 



Quand je plonge mon regard


dans la profondeur de tes yeux bleus


et que tu te laisses pénétrer


par mes yeux émeraudes


Ressens-tu comme moi


un frisson qui te parcourt ?


Vois-tu ce ciel qui flambe d'étoiles ?


Sens-tu la volupté du sentiment


qui t'enveloppe et te chavire ?


C'est l'amour qui naît


et qui fait revivre ta vie


C'est le passé qui s'éteint


pour laisser place à demain


Donnes-moi la main


Serres-moi très fort


Nous irons loin...

 

 





Ecrit le 23/05/2009

Publié dans Archives de mon coeur

Partager cet article

Repost 0

Ma vie que je retiens

Publié le par Paloma



 

 

 


Le temps lézarde ma vie

 
de souvenirs puissants,


comme des traces indélébiles


dans ce futile présent.


Le vent qui caresse ma joue


de ces lèvres tant aimées.


Le soleil du printemps


réchauffe mon corps glacé


et réveille en moi l'ardence


du désir brûlant de ce corps.


Le bruissement des feuilles de l'arbre


ressemble au murmure troublant


de cette voix qui me manque tant.


Souvenirs doux et cruels


qui me font du bien et du mal,


qui me ramènent toujours


aux plus beaux instants de ma vie.


Ma vie qui ne ressemble plus à rien,


ma vie que je retiens


dans ces souvenirs divins,


ma vie qui me retiens


dans le désordre de mes pensées.

 

 

 





Ecrit le 26/02/2009

Publié dans Archives de mon coeur

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 > >>